Une histoire de raccourcis

À peu près tout notre connaissance n’est qu’une succession de raccourcis. Tout l’enchaînement d’une idée A à une idée B pourrait être segmentée en une infinité d’étapes. Au lieu de çà on admet cet enchaînement parce qu’il a été démontré comme logique et fondé et on passe directement de A à B sans se poser de questions.
Mais parfois quand même ça tourne au ridicule. Je suis un scientifique et j’ai simplement envie de répondre à cette question: pourquoi? La plupart des médias, des blogs, des livres, des films, etc… nous fournissent des raccourcis. Quelqu’un décide et suivant sa notoriété ce raccourci est admis.
Un des raccourcis qui m’intrigue en ce moment est « Batman = Tuerie du Colorado ». En fait ce qui m’intrigue c’est qu’on ne parle même plus du film (qui, au passage est épique du début à la fin). Non, la question est : faut-il penser à cette tuerie? Tout ça aurait pu être associé à la chaîne de salles de cinéma (est-ce qu’ils ont mis en place une action commémorative? est-ce qu’on pense à ça quand on va dans une autre de leurs salles?) Au lieu de ça le film est accablé de cette sordide histoire qui n’a en fait absolument rien à voir avec la raison du film. Cette semaine à chaque fois que j »ai parlé de Batman innocemment on m’a regardé avec un air grave
the Dark Knight, ce qui fait que d’un seul coup c’est moins médiatique., la tête penchée de 12° sur la droite en me rappelant que je ferais mieux de penser à tous ces morts plutôt qu’à mon film de héros. C’est cool en fait de prendre un air grave: ça évite de penser à toutes les autres personnes qui souffrent dans un système bien organisé mais qui n’ont pas la chance de mourir en regardant The Dark Knight et par conséquent c’est beaucoup moins médiatique.

Il y a beaucoup d’autres raccourcis intellectuels dont nous sommes victimes sans trop le savoir. Considérez juste vos opinions politiques ou vos goûts musicaux… Ou rien que l’image que vous amène un thème.

Tout ce que je propose c’est d’adopter une démarche scientifique et analytique dans la manière dont certaines de nos idées sont admises. Pourquoi a-t-on peur de quelque-chose? Pourquoi est on intéressé par une information plutôt qu’une autre? Évidemment le monde est trop complexe pour pouvoir tout analyser mais se poser quelques questions de temps en temps ça évite de nager dans l’absurde.

Quels sont les raccourcis que vous souhaitez comprendre?